17 août 2013

Khun Korn Waterfall !!!

Dirigeons nous aujourd'hui vers la plus imposante chute d'eau de la province de Chiang Rai. Celle-ci est située à une trentaine de kilomètres de la ville et il ne vous faudra guère plus de 40 minutes pour y accéder.

Ma présence en ce mois d’Août dans la région et mon désir de marcher un peu dans une forêt luxuriante me pousse a prendre la direction de ce bel endroit.

Arrivé au poste de garde du parc forestier, j’aperçois un panneau indiquant que l’accès est fermé aux visiteurs. Je ne suis pas plus surpris que cela car si le soleil était particulièrement généreux sur Chiang Rai, il faut bien avouer que le ciel est devenu particulièrement menaçant a l'approche de cette zone généreusement boisée.

Malgré cela je décide tout de même de descendre de mon véhicule pour m'assurer que la visite prévue ce jour devra bien être repoussée à plus tard. J'apostrophe la personne en charge d'accueillir les touristes sur la raison de cette fermeture. Timidement celle-ci sort le bout de son nez pour scruter les montagnes emmitouflées dans une couche nuageuse uniforme et grisâtre. Elle me dit alors avec un éclatant sourire que l'interdiction est levée... juste pour moi ... mais que si la pluie fait son apparition je devrais prendre mes jambes à mon cou et redescendre au plus vite car le débit de la cascade est déjà particulièrement important. Je dois avouer que je ne suis pas tellement rassuré... je serais seul et je sais par expérience qu'une violente averse n'est pas à exclure. Malgré tout je tente le coup, bien décidé à avaler rapidement les 1400 mètres parfaitement balisés qui me séparent de l'une des cascades les plus hautes du Royaume.

L'ascension est loin d’être infernal mais le rythme de marche que je m'impose vu la menace qui plane au dessus de ma tête et la forte hygrométrie me fait transpirer abondamment. Le souffle court et dans un vacarme saisissant je me retrouve finalement sans encombres en face de ce torrent d'eau qui dévale une paroi de 70 mètres de haut.

A peine ai-je eu le temps d'appuyer sur le bouton "on" de mon appareil que j'entend au loin arriver la cavalcade... la grosse averse que je redoutais commence à secouer violemment la cime des arbres, le ciel s’obscurcit et les premières grosses gouttes s’écrasent sur mon front. Tant bien que mal je m'abrite pour prendre 2-3 clichés pendant que les décibels du flot grossissant, provoquée par la pluie en amont, s'envolent allègrement. Pas le choix que de rebrousser chemin à toute allure... je n'ai pas vraiment envie que mon nom se retrouve en gras dans la presse quotidienne du lendemain.

Si le danger ne me semblait pas pesant malgré les précipitations abondantes et soudaines, je ne cessais de me remémorer les paroles de la petite dame à l’entrée du parc. Inutile de vouloir faire le fanfaron face aux colères de la nature. Je n'ai donc pas mis bien longtemps pour rejoindre ma voiture... tremper, gadouilleux et un peu frustré de n'avoir pas pu profiter plus longtemps de cet atmosphère délicieuse qui régnait aux abords de la chute.

Voici donc une mini série de photo qui permettra tout de même aux futurs voyageurs de se faire une petite idée des lieux.




Khun Korn Waterfall


Khun Korn Waterfall


Khun Korn Waterfall


Khun Korn Waterfall


Khun Korn Waterfall








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire